Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 23:30

Il y a deux lectures possibles de notre histoire.

 

La première, tu y croyais mais tu n'as pas eu le courage d'aller jusqu'au bout. Comme tout ce que tu entreprends dans ta vie, d'ailleurs. Triste. Frustrante. Mais qui a le petit avantage de me laisser croire que j'ai touché le vrai Toi du doigt. Ce doit être celle que préfèrent toutes les maîtresses du monde. Celle qui préserve la  belle histoire si différente puisque "Entre-nous-c'est-pas-pareil-nous-on-s'aime-et-moi-seule-peut-le-comprendre " de sa glauquitude inavouée. 


La deuxième, tu savais dès le départ que cette relation aurait une fin, puisque tu l'avais déjà vécu auparavant. Que tu la laisserais pourrir .Qu'un peu de plaisir était toujours bon à prendre et qu'après toi, le déluge. Tu es comme ça. Un beau salaud- tiens, ça rime! Serait-ce là que je touche le vrai Toi du doigt?

 

Laquelle convient? Je ne le saurais jamais. Ma tristesse, ma douleur semblent avoir choisi.

 

La rupture dégueulasse, les insultes, la rage que je t'ai jetées à la gueule, c'est le (petit ) prix à payer pour un comportement écoeurant de mépris et de cynisme. Pour avoir joué sans vergogne avec moi. Tu n'as rien mérité d'autre. Tu as eu plus que ton dû pendant ces 15 mois avec moi.

 

J'ai été prête à tout. Te péter les dents de devant ( et quatre implants en plus!). Foutre un joli Bord**l dans ta petite vie en cherchant à la joindre par tous les moyens  qui te court-circuitaient, bien sûr. Téléphone, portable, lieu de travail, livraisons de livres sur l'adultère, photos . Que tu ne t'en tires pas sans encombres. Que tu sois trainé au Tribunal des coeurs brisés.

Finalement, j'ai choisi de te laisser  dans ta vie assez minable de faussetés, pardon d'être crue. 

 

Mais qu'importe. La seule chose qui compte, c'est qu'une relation avec un homme comme toi, ben finalement, je n'en veux pas. Un menteur, trompeur, lâche et irrespectueux, merci bien. Plutôt le Carmel.


Et même si tu n'as pas été mauvais avec moi, si tu m'aimais vraiment, tu as été menteur, trompeur,lâche et irrespectueux avec elle. Et si tu as été capable de ça, tu n'es donc pas un mec bien.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cat
  • Le blog de Cat
  • : Tribulations sentimenthe-à-l'eau- rocambolesques post-divorce d'une quadragénaire.... ou mes amis, mes amours, mes emmerdes ( Merci Charles!)
  • Contact

Recherche

Liens