Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:36

 A y est. Je l'ai lu. Et j'en suis bien contente. Pas parce que je l'ai fini. Parce que je suis  d 'accord avec toi. C'est un livre à avoir lu.

Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 21:29

Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais je suis en train de lire ce livre ( car oui, c'est un livre, écrit par une sociologue, Eva Illouz- qui entre nous soit dit, je ne vous cache rien est fascinant, mais bonté divine, il est si dense que je me sens d'uen stupidité sans borne, à relire parfois trois fois la même phrase en me demandant ce qu'elle peut bien vouloir dire et si je ne devrais pas plsu simplement me rabattre sur une collection Harlequin, que je pourrais lire dans mon bain... Non, quand même!).

 

Notez  le titre, dont la formulation rappelle la question que nous nous sommes toutes posées un jour, devant notre miroir, le visage ravagé par les larmes, le kleenex à la main, le rocher Suchard King Size dans la bouche ( Pourquoi, mais pourquoi?). Non, non, non.....C'est une affirmation. Oui, l'amour fait mal et Eva va nous expliquer pourquoi.

 

Là, à ce moment de lecture ( celui du titre) si vous êtes d'un tempérament fragile, si vous êtes émotive et  hyper sensible..... reposez tout de suite l'exemplaire et allez vous trouver un roman d'amour sympa. Parce que ce livre secoue.

 

On ne peut bien sûr jamais savoir si la lecture d'une oeuvre quelle qu'elle soit aura le même effet sur d'autres que sur soi. Mais sur moi ( et je ne pense pas être la seule dans ce cas) elle a eu un effet bouleversant car je me suis retrouvée, moi qui y suis déjà encline, à me poser des questions sur tout ce qui concernait l'amour et la rencontre de près ou de loin.

 

Et je ne l'ai pas encore terminé ( Ben oui, je relis trois fois les phrases, c'est sûr que ça prend du temps! ) Ca promet encore de beaux questionnements, tout ça!

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 12:03

Hier * , je suis allée voir Amour de Michael Haneke. J'avais lu des critiques..  Film poignant, bouleversant, histoire terrible.

 J'ai cru un instant devoir y aller seule, parce qu'on refusait de m'accompagner. Peur de déprimer, peur que ce soit trop dur - je peux le comprendre  Je pense que c'est ce déferlement  d'émotions que j'en attendais. Et j'en attendais beaucoup.

 

 

J'ai compris quelque chose sur ma  position de spectatrice hier.  Il y a le fond, il y a la forme... Et quel que soit le fond, si poignant, si admirable soit-il, si la forme me  laisse de glace, le propos ne saura me toucher. ( Encore que ce soit faux, ce que je dis là, le propos de ce film m'a touchée, mais pas en plein coeur)

 

Haneke utilise de longs plans fixes.. Dès le départ, lors de la scène du concert, nous sommes face au public, nous sommes face à Georges et Anne.. pas à côté, , face à la scène, non,  face à eux ....et dès le départ, cela m'a laissée hors de leur histoire, qui pourtant avait de quoi me bouleverser. Nous ne les entendons pas se parler...Normal. Retour dans leur appartement, porte trouvée forcée. Et là leurs premiers échanges me surprennent. Ils me paraissent distants, l'un de l'autre. Ils se frôlent. Se parlent de façon policée......Postposition du sujet....... Manque de spontanéité. Mais je m'adapte.

 

Lors d'une longue séquence, dans leur salon, j'ai eu mal aux épaules.  (Certes,  je sais, je suis sujette aux douleurs de trapèze) C'est comme un poids... Comme un corps mort.....

 


Leur appartement défraîchi, aux portes toujours fermées figure  l'étouffante situation dans laquelle se retrouve Georges,  auprès de cette compagne de toute une vie. Une vie à deux, où la fille fait quelques apparitions, où les autres ne  sont là que pour rendre les menus services du quotidien de ce couple quasi autarcique. Il se débrouille bien, Georges, il force l'admiration des voisins, et la mienne. Il refuse le placement, il refuse l'hôpital - il lui en a fait la promesse.......Il ne se laisse pas le choix.

Alors, c'est vrai que cette histoire est admirable  mais elle  pousse à un  questionnement universel: comment aimer l'autre quand il n'est plus qu'une " machine" dont le fonctionnement s'enraye et se dégrade peu à peu? Quand tout ce qui le distingue des autres disparaît....? Comment faire le deuil d'une relation quand l'autre est encore là ?

 

Hier, j'ai  vu le film Amour... Hier, j'ai vécu une expérience intellectuelle de cinéma: j'ai compris en quoi un film me plait....ou pas!

 

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 09:32

Nous avons découvert un jeu très drôle...le Touskib, ainsi nommé à cause du film Tout ce qui brille.....Il figure dans les bonus du DVD.

 

Il s'agit d'un duel ( ou "truel" si on joue à trois, hihihi.....) où l'on s'affronte à coups de mots qui n'existent pas... Celui qui dit un mot connu perd! Depuis, parfois , l'appart résonne d' assemblages de syllabes saugrenus......Essayez, c'est drôle!  Vu le niveau des concurrents ( nous), je pense que les règles vont évoluer, s'affiner - genre limiter à dtrois syllabes, interdire une voyelle.....les longues soirées d'hiver seront bien ocupées!

Repost 0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 15:44

Je suis en train de terminer ce bouquin.....

 

vieux-anniv.jpg

 

Un très bon moment. Oui, vraiment.

 

A lire l'histoire de ce Allan Karlsson, qui a rencontré les grands de ce monde et joué un rôle de premier plan dans l'histoire mondiale de l'après-guerre ( j'en dis déjà trop?), on peut comprendre qu'il n'ait  aucune envie de célébrer dignement ses cent ans  ( un événement pareil  n'arrive qu'une fois dans une vie sur mille.....) en buvant du jus d'orange ou un mousseux bas de gamme et en mangeant des sablés mous dans sa maison de retraite, au son d'un accordéon... ( pitié, que je ne fête jamais mes cent ans en maison de retraite.....).

Il se carapate donc, en chaussons......

 

Une éléphante, une jolie rousse, un gang de petits bandits, un sur-diplômé et un" toujours coupable".....

Des aventures  ébouriffantes, des rencontres décoiffantes, des histoires délirantes......

 

A lire......Merci Phil pour cette belle découverte!

 

Petite anecdote: j'étais sûre que le vieux en question était déguisé en lapin rose sur la couv'.. Poulette prétendait que c'était en cochon!

Pari ! Pari tenu! Pari perdu ...par moi! Bravo Poulette qui a gagné un euro!


Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 20:51

Ce n'est pas la première fois me semble-t-il que je proclame sur ces pages mon adoration pour Irvin Yalom.

Après Mensonges sur le divan ( la  rencontre), Et Nietzsche a pleuré ( l'amour fou), je viens de terminer La méthode Schopenhauer ( premier nuage gris dans le ciel bleu de ma dévotion).schopenhauer.jpg

  Apprendre à mourir, la méthode Schopenhauer   était le titre originel. Notons donc au passage que la mort a disparu ......... Ne surtout  pas effrayer la lectrice!


 

J'ai adoré les deux premiers, celui-ci m'a moins plu. Attention, il m'a quand même plu, hein. Juste moins.

 

J'ai eu un peu de mal avec la construction du livre, mélange de pédagogie psy, de philosophie : un coup, c'est la thérapie de groupe, un coup, c'est Arthur ( oui, je l'appelle par son petit nom).....

Et j'ai aussi moins apprécié la multitude de personnages. Je ne les ai pas assez rencontré à mon goût.

 

J'ai cependant appris une foule de trucs.. Je crois être Schopenhauérienne... cela dit, en quoi, je ne m'en rappelle plus. Il faut que je le relise! Parce que , comme disait l'actrice, là , mais si vous savez....ah la la....Celle qui chantait.......Ah oui: J'ai la mémoire qui flanche!!

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 11:59

Un jour , ma petite soeur m'a fait un compliment. Elle m'a dit que grâce à moi, elle avait découvert la musique. .. J'entends par là, de vrais groupes.......Suis-je celle qui lui fait découvrir U2 ? Je ne le sais.....

 

Grâce à elle , j'ai découvert Tahiti 80..... Apparemment connu au Japon......

 

Et j'adore!!!!!!

 

Alez montez le son, poussez les meubles...

 

Cette chanson file la pêche.......Et si vous trouvez que c'est de la bonne sousoupe, avouez qu'elle est comme celle du petit ours chez Boucles d'or, juste à point!

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:24

En parallèle avec l'article précédent, destiné, lui,  à épater les rares qui s'égarent sur mes pages....... je dois confesser un intérêt pour la littérature pipole......

 

Mes amis le savent, je ne m'en cache pas... il m'arrive de lire Voici .J'ai même pour habitude de  dire que je suis Voici depuis Louis XIV. Comprenez par là que je raffole des histoires d'amours, de favorites.......

 

Revenons en à nos moutons. Je lis Voici..... dans ma baignoire ( je lis beaucoup dans ma baignoire- il suffit de voir certains livres de ma bibliothèque, tout gondolés d'avoir pris l'eau....)

 

Je ne  mentirai pas , vous disant  que je n'achète jamais ce magazine.....Eh oui, je ne vais jamais ou   très rarement chez le coiffeur et chez mon médecin, je trouve  des lectures un peu plus intellectuelles....Si je veux donc être au courant de la couleur préférée de Madame Beckham, du prénom du troisième chat d'une obscure starlette hollywoodienne ou des frasques d'une chanteuse ou d 'une héritière péroxydée...... je n' ai  pas le choix  .

 

Parce que Voici, c'est déjà l'assurance de pouvoir trouver un sujet de conversation en société... et un sujet qui ne laisse que peu de gens indifférents: l'attrait de Madame Lambda  ( ou Monsieur ) pour ce genre de lecture, la passion que l'on peut éprouver pour les petits potins.....

Ensuite, je trouve assez jouissif de voir le regard navré ( j'épate dans le négatif) que l'on me lance quand je confesse ce genre de passe-temps -  très épisodique cependant.....

C'est vrai, en quoi serait-il honteux de lire parfois un magazine de ce genre, pour passer le temps, pour rire des légendes de photos ou des articles écrits souvent de façon assez enlevée.....

En quoi serait-il honteux de faire quelque chose de gratuit, juste pour passer le temps, pour se distraire...... sans avoir à réfléchir?

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:13

Au lieu de vous gaver avec le récit pathético-ennuyeux de ma petite vie de fille, de mère , de faaaaamme ( être une faaaaaamme....)..... je vais dorénavant tenter d'étoffer un peu les pages lectures;..parce que je lis.... et pas seulement Voici ( Voir l'article suivant....)

 

Je donne donc le coup d'envoi de la listification de mes lectures aimées ou détestées........

 

Je commence par un livre que j'ai aimé, dévoré, laissé tombé plusieurs fois dans la baignoire...... et offert à Emma........

 

L'amour est à la lettre A

 

412MRxW3-kL._SL500_AA300_.jpg

 

Je ne vous parlerai pas de l'intrigue( amoureuse). C'est un livre à lire un bloc-note à la main, parce que la romancière y livre une fantastique liste de romans d'amour ( chouette pour commencer ma liste)......

C'est aussi  un livre qui me raconte la librairie que je souhaiterais avoir près de chez moi...ou mieux, posséder.......

 

Paola Calvetti a écrit un autre roman sur cette base, en s'appuyant sur des oeuvres musicales...

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 16:50

Je viens  de terminer ce roman ( thriller psychologico-déprimant serait plus juste....) affolant, qui prend aux tripes, qui attriste, qui dégoûte..........

Un homme tente de retricoter une  relation totalement distendue avec son fils en l'emmenant passer un an sur une ile déserte au Sud de l'Alaska....... Huis-clos étouffant, angoisses pour survivre...... et ce fils qui reste auprès de son père........C'est peut être cela qui m'a le plus retournée... ce fils qui reste pour ne pas laisser son père seul, pour le sauver de sa déprime, de sa tristesse, pour l'empêcher de mourir.... Trop dur!  Trop proche de moi......

 

Un style au scalpel.... précis, détaillé, sans aucune concession au " bon goût"......( je me comprends).

 

 

Lors d'une interview, l'auteur dit  “[mes romans sont] des monstres qui m’horrifient, dotés d’une puissance sur laquelle je n’ai aucun contrôle”... Il vaut mieux le savoir avant d'attaquer ce roman.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Cat
  • Le blog de Cat
  • : Tribulations sentimenthe-à-l'eau- rocambolesques post-divorce d'une quadragénaire.... ou mes amis, mes amours, mes emmerdes ( Merci Charles!)
  • Contact

Recherche

Liens