Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 19:42

"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir."

Baudelaire

Repost 0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 11:17

Intellectuellement, je le sais. Le temps guérira ma peine et me permettra de ne plus  avoir mal. Permettra qu'un jour, ce soit à nouveau le printemps dans ma tête, dans mon coeur et dans ma vie.

 

Pour l'instant, la chaleur, il faut qu'elle vienne du dehors. Que mes amis m'entourent. Qu'on me répète inlassablement que je ne suis pas encore morte. Et que tout finit par passer, même l'hiver le plus rude.

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 15:58

Une fois de plus , mon cher Jean François avait raison, il est impossible d' effacer  toutes les traces. Quand, soucieuse de supprimer ce qui me restait de toi, j'ai décidé de brûler notre correspondance de l'an dernier, j'ai déchiré les pages, je les ai mises dans mon évier et j'ai fait brûler le tout.

 

Trois minutes après, toussant et suffocant dans un nuage de fumée, parce que les liasses de papier ne s'enflamment pas bien, je me suis rendue compte que l'inox était sensible à la chaleur. Il y avait de grosses traces noires au fond de mon évier. Je vais perdre la caution en quittant cet appart, c'est sûr.

 

J'ai reçu aujourd'hui un swap, un cadeau de Noël par chaîne, mis en place par un forum de profs.... Ce cadeau vient de Bretagne. Comme toi.

 

Beaucoup de menues choses du quotidien me parlent de toi. Me rappellent que tu n'es plus là.

 

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 18:55

Je me suis réveillée ce matin, avant l'heure, émergeant d'un rêve qui me sembla limpide .

Un rêve peuplé d'araignées. J'ai peur des araignées. J'ai la phobie des araignées. Ma grand-mère, qui elle aussi a une trouille bleue de ce genre de bestioles, apparaissait dans ce rêve, tenant une mygale dans sa main ( hautement science-fictionnel comme situation) et me disait: " Regarde, ce n'est pas grand chose".

 

Puis, elle a posé la mygale sur une table et la bête s'est endormie et m'a semblée ressembler à un petit  chat, en nettement plus moche tout de même. Mais inoffensif.

 

Et je me suis éveillée. En me disant: " Affronte ta peur. Et tu verras, ce n'est pas grand chose."

 

 

Ma peur. Celle d'être sans toi. La peur que tu me quittes. C'est fait. Deux fois et demie.

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 23:19

 

Je vais  égrener mes petites victoires comme les grains sur un chapelet, comme les stations sur un chemin de croix......

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 18:08

Pas dans mon appartement. Anne, venue cet aprèm, Francine qui viendra tout à l'heure et tout autre qui pointerait le nez dans ma cuisine vous dirait que l'heure n'est pas  au récurage ni au passage de l'aspi ( spumante..... elle est de moi, elle est débile mais je l'adore!)

 

Je fais mon ménage. Je supprime. Les mails. Les messages. Les sms. Les numéros de téléphone. Les affaires. Les cadeaux. L'adresse.

C'est un genre d'inventaire

à la Prévert,

Mais à l'envers......

 

 

Je ne compte pas ce que j'ai. Je compte ce qui disparait.

 

 

Me restent les souvenirs. Le manque. L'envie. La hâte de toi.

 

Ils passeront aussi.

Repost 0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 12:10

En une heure, c'était fait. Il n' y avait rien que je puisse dire pour te faire changer d'avis. Tu ne voulais pas continuer ainsi. Moi non plus remarque.

 

Pire, je m'accroche. Selon toi.

Non, je ne m'accroche pas. Je sais ce que je veux . Nuance. ( C'est toi-même qui me l'avait dit, dans la voiture, sur le trajet de notre unique séjour ensemble: " Tu sais ce que tu veux.")

 

Oui, je sais ce que je voulais. Toi. Pour quelles raisons? Mystère. Certaines étaient claires, d'autres incompréhensibles. Parce que contrairement à ce que tu crois, je ne te trouve pas parfait.

 

Si vraiment, je m'étais accrochée, j'aurais accepté tout. Même te voir tous les 36 du mois. Ce qui est la raison de notre discussion. Et de notre rupture.

 

Je dois te le dire. Mais si je t'envoie un mail, tu penseras que  je m'accroche. Je suis pieds et poings liés.

Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 12:59

Quitter quelqu'un qui vous aime, c'est très dur...on s'en veut, on remet à plus tard...on sait qu'on va faire mal..... on compatit......on souffre aussi...... Mais c'est pour le quitté que c'est plus difficile!

 

Quitter quelqu'un qui s'en fout.... c'est très dur.......aussi!    Plus dur........ Et quand c'est après  du grand  rien.....C'est pour moi que c'est l'enfer.

 

Faire le deuil d'une illusion......Treizième travail d'Hercule!

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 15:20

Ne me dites pas qu'il est fou....

 

Ne me dites pas qu'il est lâche

 

Ne me dites pas qu'il ne sait pas ce qu'il rate

 

Ne me dites pas que je serai mieux sans lui

 

Ne me dites pas que vous ne l'avez jamais apprécié

 

Ne me dites pas qu'il faut que je tienne bon

 

Ne déversez pas d'horreurs sur lui

 

Même si je sais que vous vous ne le faites que pour moi....

 

Respectez  l'image que j'ai de lui

 

Respectez mon amour

 

Respectez mon chagrin

 

Retenez moi du côté des gens qui aiment

 

Retenez moi du côté des vivants

 

Prenez moi dans vos bras

 

Laissez moi pleurer

 

Tant que j'en aurai besoin......

 

Et plaignez moi

 

Car j'ai aimé..... pour la première fois.

 

 

Repost 0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 14:37

C'est une chanson de Jacques Dutronc que j'adore.... "Le plus difficile ce n'est pas de la rencontrer, le plus difficile c'est de la laisser tomber sans qu'elle se fasse trop mal...." entre autres!

 

Le plus difficile en ce moment, c'est de ne pas perdre mon estime de moi en me posant des questions qui resteront toujours sans réponse. J'ai beau questionner les gens qui m'entourent, ils ne pourront que me donner leur réponse....pas  la sienne......Pas ses doutes....pas ses craintes....

 

Je ne le saurai jamais...

Saura-t-il jamais , lui, mes tourments, mes craintes et mes espoirs?

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Cat
  • Le blog de Cat
  • : Tribulations sentimenthe-à-l'eau- rocambolesques post-divorce d'une quadragénaire.... ou mes amis, mes amours, mes emmerdes ( Merci Charles!)
  • Contact

Recherche

Liens